Consorts in Division

 

 

Consort brisé et Division Musicke pour violon et viole

 

HATHOR CONSORT


Lidewij van der Voort  – violon
Liam Fennelly – viole de gambe
Romina Lischka – viole de gambe
Bart Jacobs – orgue

 

Charles II importa une nouvelle vague de style musical français en Angleterre et invita des violonistes allemands puis italiens à sa cour, jusqu'à former une esthétique propre. Jenkins et Lawes, parmi les compositeurs les plus importants de l'époque, s'inspirèrent des nouveaux styles musicaux européens et firent prospérer une forme nouvelle : la Fantasia-Suite.
Si l'on peut percevoir l'influence française dans une stylisation des danses chez Lawes, chez Jenkins, l'influence de la sonate en trio italienne est évidente dans les mouvements plus courts, bien définis et contrastés. Les divisions virtuoses dominent dans les Fantasia-Suites des deux compositeurs.

 


Alors que le « jeu de lyre » sur la gambe était en voie de disparition et n'avait plus qu'une fonction d'accompagnement, la pratique de la division virtuose prospérait et était admirée, principalement au violon. Celui-ci prit ainsi son premier grand essor et apporta de nouveaux styles et genres en Angleterre.
Mais le violon n'était pas le seul à exceller : le gambiste et compositeur Simpson en particulier poussa la viole jusqu'à ses limites.
En dépit de la lutte entre viole et violon pour la place au devant de la scène, les deux instruments s'harmonisent dans les Fantasia-Suites : la virtuosité brillante du violon couronne la sonorité sombre de la viole.

 

 

The Months & The Seasons – Christopher Simpson ; Fantasia-Suites – John Jenkins, William Lawes, Giovanni Coprario ; musique pour lyra-viole – Tobias Hume

 

 

 

 

 

<<Retour

Romina Lischka