Channel-Cross Quartetts

 

HATHOR CONSORT

Romina Lischka – dessus de viole
Liam Fennelly – tenor de viole
Thomas Baeté – basse de viole
Irene Klein – basse de viole 

 

 

L'Angleterre et la France comptèrent tôt dans l'histoire des pays les plus puissants d'Europe. Bien que ces nations se firent plusieurs fois la guerre, des échanges entre ces deux cultures dominantes émergèrent. Tandis que l'Angleterre de la Renaissance connaissait une importance culturelle particulière à l'époque élisabéthaine, la France était alors fortement influencée par l'extérieur. Un siècle plus tard, le vent tourna et la culture française connut un lever de soleil avec Louis XIV, dont les rayons éclairaient l'Europe entière. Londres attira l'attention sur elle avec le premier opéra de Purcell, mais à Paris aussi un tel style fut créé.

 

Le consort de violes accompagne ce voyage culturel à travers le temps : débutant par le Concert de Charpentier pour quatre violes – son oeuvre de musique de chambre la plus importante et vraisemblablement la première suite de danses baroque –, le programme revient à la Renaissance et aux fantaisies de Du Caurroy basées sur des proportions abstraites et mathématiques. Il traverse ensuite la manche pour Browning d'Elway Bevin, basée sur une mélodie populaire. Il s'achève avec un retour au baroque et l'une des dernières pièces pour consort de violes, avec les Fantaisies de Purcell, un plaisir intellectuel en contrepoint.

 

 

Concerts, Fantaisies, Pavan à 4 violes de M. -A. Charpentier, H. Du Mont, E. Moulinié, E. DU Courroy
Fantasia, In Nomine pour 4 violes de G. Coprario, J. Ward & H. Purcell

<<Retour

Romina Lischka